DES "ARBRES D'IMMEUBLES" VONT POUSSER DANS LES QUARTIERS POPULAIRES DE BERLIN

L’agriculture urbaine connaît depuis quelques années un véritable essor et de nombreux projets d’aménagement intègrent des zones dédiées à la culture de produits agricoles. Si l’on peut questionner l’ambition d’une productivité permettant de nourrir les populations urbaines de tels projets, le caractère social et le partage au sein d’une communauté induit par l’agriculture urbaine est indéniable. 

 

La Start-Up berlinoise PlattenBaum porte un projet autant entrepreneurial que social. Elle est fondée par Kerem Halbrecht et Maayan Strauss, tous deux architectes de formation. Ils matérialisent via ce projet leur expérience dans la conception et la réalisation de projets socialement engagés en Europe, au Moyen-Orient et en Amérique du Nord.

 

PlattenBaum est l’histoire d’une agriculture urbaine verticale, sociale et partagée qui viendra s’implanter dans les quartiers populaires de Berlin. Le quartier où le premier prototype verra le jour est bien connu de Maayan Strauss qui y a perçu une carence dans le lien social entre les habitants. L’agriculture urbaine porte en elle, et au-delà de l’utopie productive, le vecteur de l’interaction et du partage autour d’un travail du sol. C’est cette dimension qui est la plus prégnante dans ce projet, encore à l’état de développement.

 

La question de l’esthétique et du confort urbain est également un des principes qui motivent PlattenBaum. La fierté disparue d’habiter ces quartiers doit et peut revenir par leur embellissement et l’amélioration de la qualité de vie. 

 

Ainsi, les objectifs de PlattenBaum sont multiples. Il s’agit d’abord de renforcer les liens au sein des communautés tout en leur procurant des agréments environnementaux. Ensuite vient la volonté de sensibiliser à un modèle d’agriculture et d’alimentation plus durable, d’un mode de vie plus vert dans des quartiers trop gris.

TROIS INFRASTRUCTURES POUR TROIS MODÈLES D'AGRICULTURE URBAINE
DES "CABANES" POTAGER LOCATIFS À LA DISPOSITION DES HABITANTS DU QUARTIER

Pour permettre aux habitants qui le souhaitent de faire pousser leur propre fruits et légumes en zones urbaines, PlattenBaum souhaite mettre en place des “cabanes” dont la surface serait répartie entre les différents locataires de l’infrastructure. En plus de l’évident bénéfice en termes de nourriture pour le locataire, ce projet a pour objectif de réunir en un même lieu les habitants du quartier et de créer un lieu de rencontre et de partage.

DES TOURS AGRICOLES MONTÉES SUR LA FAÇADE DES BATIMENTS

PlattenBaum a également pensé à l’aspect commercial et productif de l’agriculture urbaine. Pour répondre à un tel besoin, la start-up a conçu des structures végétales verticales (dont la mise en service du premier prototype est prévu pour l’été 2021) qui iront se greffer directement sur toute la hauteur de la façade et permettront différents usages agricoles - notamment l’utilisation par des entreprises privées de production agricole pour la revente des produits aux habitants du quartier, assurant une certaine expertise et l’ultra-localité des produits. Par ailleurs, l’ajout de telles structures sur les bâtiments ternes et austères est un premier moyen de redonner de la fraîcheur à ces derniers et d’y intégrer des espaces verts.

Tour verticale PLATTENBAUM.webp
Parc PLATTENBAUM.webp
DE GRANDS PARCS URBAINS CONSTRUITS AU-DESSUS DE PARKINGS EXTÉRIEURS

La valorisation des espaces inutilisés est un des points clés de la mise en place de l’agriculture urbaine. Des potagers-jardins sur des toits, des hangars reconvertis en fermes urbaines, … PlattenBaum sort son épingle du jeu en utilisant l'espace perdu au-dessus des parkings en plein air de ces zones urbaines. En installant une plateforme couvrant ces parking, le but est d’y construire un grand parc réservé aux habitants pour s’y balader, cultiver, se rencontrer et partager. Ces infrastructures embelliront les espaces perdus, apporteront de la fraîcheur au microclimat urbain et créeront un lieu de communauté pour les habitants du quartier.

Enfin, en arrière-plan de l’action de PlattenBaum se dessinent les grands enjeux de nos villes de la sécurité alimentaire à la résilience sociale, Maayan et Kerem portent, à leur échelle, le dessein d’une ville plus durable, où il fait « meilleur-vivre ».