URBAN RIGGER - UNE COMMUNAUTÉ FLOTTANTE POUR LA CONSTRUCTION D'UNE VILLE RÉSILIENTE
DSCF9418.JPG

Urban Rigger est un projet de construction d’habitations flottantes à partir de la récupération de conteneurs. La forte augmentation de la population urbaine mondiale induit des problématiques de densification des zones urbaines. Ce projet apporte quelques réponses, il permet de libérer de l’espace terrestre et de réinvestir les friches industrielles à proximité des centres urbains avec l’objectif de créer de véritables communautés de quartiers flottants. Trouver des alternatives pour le redéveloppement de zones progressivement délaissées est aujourd’hui essentiel dans le renouvellement de l’espace urbain. Cette solution propose aujourd’hui un moyen innovant d’aménager nos zones côtières et d’augmenter leur potentiel, à long terme, en s’adaptant au changement climatique.

DES CONTENEURS FLOTTANTS

Aujourd’hui, les riggers de Copenhague permettent de loger une centaine d’étudiants offrant un logement confortable à proximité des infrastructures scolaires. Chaque construction est composée de deux étages de trois conteneurs disposés sur une base flottante en béton. Les 6 conteneurs empilés sur la structure sont divisés en 12 appartements (3 au premier et 9 au second niveau). Les conteneurs du premier niveau proposent des logements de 30 m2 et ceux du second de 23 m2. 

 

Le prototype originel a été construit avec des conteneurs de récupération ayant réellement servi au transport maritime. Cette réutilisation des conteneurs permettait de limiter la consommation de nouveaux matériaux et de réduire l’impact environnemental de l’initiative. Néanmoins, les contraintes techniques et l’optimisation des logements ont aujourd’hui poussé Urban Rigger a fabriqué ses nouvelles habitations de toute pièce. Le projet, de plus en plus abouti, apprend en effet de chacune des constructions pour optimiser sans cesse l’îlot suivant. 

 

Le premier prototype regroupe l’ensemble des fonctionnalités souhaitées avec les terrasses, espaces communs, caves, panneaux solaires, pompes à chaleur… Cependant, les phases suivantes ont permis d’améliorer la gestion des volumes, d’agrandir les espaces de vie et de réduire la place prise par les locaux techniques par exemple. Chaque logement est équipé d’une cuisine et d’une salle d’eau et a accès à la terrasse commune sur le toit de l’un des conteneurs. L’îlot dispose de garages vélo et de rangement de kayaks dans la cour intérieure, il est aussi conçu pour permettre l’attache d’embarcations devant les appartements du premier niveau. Enfin, les habitants ont accès à une buanderie commune et une salle de vie situées, sous le niveau de l’eau, dans la structure flottante en béton.

DSCF9413.JPG
DSCF9387.JPG
DES DIFFICULTÉS TECHNIQUES ET RÉGLEMENTAIRES

Avec ses toitures végétalisées, pourvues de panneaux solaires et son propre système de chauffage par pompe à chaleur, les structures flottantes ne nécessitent qu’une connexion au réseau électrique de la ville pour fonctionner correctement.

Malgré la parfaite sécurisation technique de la construction, des problèmes subsistent essentiellement dans les finitions de l’intérieur des logements. Le transport, les variations de température et d’humidité, la structure métallique induisent en effet des déformations et contraintes difficilement contrôlables. Étant des constructions flottantes, les îlots sont également soumis aux réglementations des bateaux notamment en matière d’étanchéité ce qui complexifie encore les démarches réglementaires. Celles-ci sont déjà rendues délicates par le positionnement “entre terre et mer” d’Urban Rigger : il s’agit de négocier à la fois avec la ville et l'État pour les droits d’accéder aux quais et de louer la surface sur l’eau. La frilosité de certains décideurs politiques face à ces structures originales et la complexité réglementaire d’un tel montage sont les principaux écueils pour la multiplication de ces structures flottantes.

DSCF9413.JPG
DSCF9425.JPG
DSCF9424.JPG
UNE RÉPONSE À UNE TRIPLE PROBLÉMATIQUE

Urban Rigger se veut comme une réponse à trois problématiques urbaines clefs : l’accès au logement, la gestion des risques d’inondation et le renforcement des communautés. En effet, comme de nombreuses grandes villes européennes, Copenhague fait face à une pression particulièrement forte sur le logement. D’une densité sensiblement inférieure à celle de ses voisines européennes (236 hab/km2 contre 5000 pour Stockholm ou encore 20 000 pour Paris), la première ville du Danemark ne peut éternellement poursuivre son étalement urbain. Au-delà de la densification du territoire actuel de Copenhague, Urban Rigger propose ainsi un moyen alternatif pour loger davantage de personnes en étendant les zones habitées sur l’eau. Traversée par un grand nombre de canaux et disposant d’une façade maritime importante, Copenhague présente un potentiel intéressant pour ces constructions flottantes.

 

Ce caractère côtier (avec la proximité de la mer baltique) induit toutefois un risque non négligeable d’inondation de la ville. Ce risque est aujourd’hui d’autant plus présent que des conséquences du dérèglement climatique se font sentir : montée des eaux et intensification des épisodes pluvieux notamment. Le projet Urban Rigger répond donc à cette problématique de résilience des zones urbaines en créant des habitations flottantes et donc non inondables, dont le niveau varierait avec le niveau des eaux.

 

Renforcer nos communautés urbaines fait aussi partie des objectifs de l’ONU et des objectifs embrassés par Urban Rigger. A l’échelle d’un îlot flottant le lien entre les habitants, voisins, est renforcé par une cour centrale, des terrasses et espaces communs qui appellent au partage. La volonté à long terme d’Urban Rigger est également de développer une sorte de communauté flottante intra quartier puis inter quartier pour renforcer cet esprit de vie en société, en collectivité.

 

Proposer ce type d’habitations aux quatre coins de la planète pour étendre cette communauté flottante est aujourd’hui l’objectif d’Urban Rigger. Des projets sont à l’étude dans des villes côtières suédoises (Malmö, Göteborg), allemande (Hambourg), néerlandaise (Rotterdam) ou américaine (San Francisco).

 

Urban Rigger a finalement pour ambition de proposer une solution résiliente, sobre et durable pour transformer nos villes en se tenant à une approche innovante sur toutes les dimensions urbaines, du social au technique.